Lézard des Mots

Image de construction de site internet

Comment créer un site internet ?

Il existe une multitude de méthodes pour créer un site internet, si bien que, quand on cherche une solution simple, rapide et peu coûteuse, on finit par ne plus savoir que faire. On voit souvent passer des noms tels que WordPress, Joomla!, Drupal ou d’autres comme Wix ou Google Site. Si vous cherchez à faire une boutique en ligne, alors vous avez déjà vu passer Shopify ou encore PrestaShop.

Mais avant même de choisir l’outil pour créer votre site, il faudra choisir votre nom de domaine, c’est à dire l’url à laquelle votre site sera accessible, son adresse.

Un nom de domaine ? C’est un château pour mon site ?

Nous partirons ici du principe que vous ne voulez pas avoir un nom de domaine en partie imposé, c’est à dire quelque chose du genre “monsite.wordpress.com”, ce qui veut dire que vous devrez acheter vous-même votre nom de domaine.

N’ayez crainte, ce n’est ni cher, ni compliqué !

Avant de vous dire comme réaliser cette étape, je vais vous parler un peu d’hébergement car, en fonction de votre choix à cette étape, le nom de domaine peut même être offert, et, vous en conviendrez, ce serait dommage de rater cette affaire.

L’hébergement ? Mais je ne veux pas déménager, moi !

Quand on parle d’hébergement pour le web, on parle d’un serveur informatique. Pour faire simple, un site internet est créé à partir de code. Ce code doit être lu et mis à disposition du monde entier. C’est là qu’intervient l’hébergement ! Quand vous prenez un hébergement, vous louez de l’espace sur un ordinateur puissant – le serveur – qui va s’occuper de distribuer votre site à qui veut le voir. En théorie, vous pourriez vous-même héberger votre site sur votre propre ordinateur, à condition d’installer dessus tout ce qu’il faut et de le laisser allumé… en permanence.

Mais alors, qui peut me louer un petit morceau de serveur ?

Un des hébergeurs les plus connus est OVH, mais il en existe beaucoup d’autres comme hostinger, planethoster, o2switch, gandi…

Choisir votre hébergeur et la formule adaptée pour votre besoin peut donner des migraines, mais avec les bonnes clefs, le choix n’est pas si difficile.

Choisir, et enfin avoir son site

Déjà, je vous conseille d’éliminer de votre liste d’hébergeurs potentiels ceux qui ne gèrent pas les achats de nom de domaine. Dans le cas contraire, vous aurez à acheter votre nom de domaine séparément, potentiellement à un hébergeur concurrent de celui que vous aurez choisi. Car oui, les hébergeurs peuvent aussi juste vendre un nom de domaine, déconnecté de leurs autres services.

Les hébergeurs proposent souvent, lorsque vous prenez une formule d’hébergement avec nom de domaine, de vous installer un CMS (un site wordpress par exemple).

Attention, ce n’est pas parce que vous prendrez un site wordpress que l’adresse de votre site se terminera par wordpress.com. Quand un hébergeur vous installe wordress, il installe un wordpress.org, qui, lui, est configurable à volonté et sera accessible à l’adresse que vous choisirez.

Quel CMS alors ?

Si vous vous posez cette question, la réponse est wordpress. Oui vous pourrez également faire de la vente dessus, pas besoin d’un outil spécialisé comme PrestaShop.

Éliminez donc de votre liste d’hébergeurs potentiels ceux qui ne proposent pas le CMS que vous aurez choisi – et ceux qui ne proposent pas l’installation de CMS.

Serveur mutualisé, serveur dédié

Si vous voulez un site performant, que vous vous attendez à avoir beaucoup de trafic dessus, prenez un serveur dédié. Toutes les ressources du serveur serviront uniquement à votre site. Dans le cas d’un serveur mutualisé, les ressources du serveur sont partagées entre votre site et… d’autres, sur lesquels vous n’aurez aucun contrôle. Le résultat, en serveur mutualisé, est généralement un site très très lent, et qui, en 2022, attendrait plus de dix secondes que votre page d’accueil s’affiche ?  Vous perdriez beaucoup de trafic et donc en visibilité. Ce qui est un peu le but d’avoir un site internet, non ?

C’est dans la boîte !

Avec ces éléments, vous pouvez normalement choisir l’hébergeur, avec les bonnes options et lancer la création de votre site. L’hébergeur mettra quelques minutes/heures à configurer tout ça. Vous n’avez plus qu’à attendre avec un bon café et un doliprane avant de pouvoir vous connecter sur votre site et rédiger les premiers contenus.

Toujours pas ?

Si vous hésitez toujours pour choisir votre hébergeur et votre CMS, je vous conseille de tester l’offre mutualisée d’OVH avec installation de wordpress. C’est la moins chère, elle vous permettra de tester le service mais surtout de commencer la création de votre site, et d’initier son référencement. Et, un peu plus tard, vous pourrez toujours faire évoluer l’offre d’hébergement ou changer d’hébergeur.

Super, j’ai un site ! Mais… il est vide 😱

J’expliquerai dans un prochain article comment configurer votre site, créer vos premières pages et comment les organiser !

Et, d’ici à notre prochaine rencontre qui s’annonce déjà épique, n’oubliez pas de bien braiser vos endives. Cru, comme toujours, c’est pas génial !