Lézard des Mots

Concours de nouvelles de l’Été

Avis à la dragonace de la Vallée des Mots

Oyez, oyez, braves gens, braves gentes !
Et bonne et heureuse année à vous toustes, bien sûr, de la part de toute la Vallée des Mots !

Ici Ed, qui vous parle !
Nous avons reçu plein de mots à savourer à l’occasion du premier concours de nouvelles de la Vallée, qui était consacré au printemps. Je les ai presque déjà tous mangés, bus, gratinés… Il faut que je fasse des réserves pour cet été !

Vous pourriez m’aider… encore ?

< Jetez donc un dé-6, pour voir >

  1. Vous tendez l’oreille plus que de raison.
  2. De toute façon, vous écoutiez déjà !
  3. Vous savez que vous n’avez rien à craindre : Ed, le Bibliovore, ne mange que des mots.
  4. Vous gardez le silence. Mieux vaut garder quelque prudence.
  5. Vous tentez de prendre la parole, mais Ed vous coupe déjà.
  6. Vous tentez une nouvelle fois de toiser Ed de toute votre stature. Il est toujours aussi grand. Ah, oui, c’est un dragon…

Ahem. Pardon. Je vous disais donc…

Les Éditions Lézard des Mots, toujours en partenariat avec JS Éditions, proposent leur second concours de nouvelles, qui poursuit l’aventure de celui du printemps ! Pour offrir à Ed, si désespéré pour préparer ses conserves et confitures de mots pour l’été, quelque bonne nourriture intellectuelle à son vaste corps draconique, il nous faudra de nouveau remuer cieux et terres !

Comme la dernière fois, Ed, le Bibliovore, raffole particulièrement de fantasy. Ce qui veut dire que c’est ce que nous chercherons à lui offrir ! L’attrait des autres mondes, des valeurs novatrices… la fantasy, de la SF, de la science-fantasy, tout ceci. Et cette fois-ci, il voudrait bien goûter même à un peu de romance, clichés sur l’été obligent !

À l’issue du concours, Ed, assisté d’un jury composé par les soins de Lézard des Mots et de JS Éditions, nominera cinq personnes qui verront leur texte édité au sein d’un recueil collectif. À ces œuvres écrites expressément pour lui, Ed adjoindra deux textes inédits, un de sa·on collègue LAncoLibre, un autre de Jeanne Sélène.

Quelles sont les contraintes ?

  • Le thème est saisonnier. Nous avons déjà exploré printemps… cette fois-ci, nous avançons un peu dans le temps. C’est l’été. Cette saison doit être à la fois le cadre et l’inspiration de votre nouvelle. Les images d’illustration, présentées un peu plus loin, dans la Carte des Genres, vous plaisent ? Utilisez-les sans vergogne ! Les images sont générées par nos soins grâce à l’IA Midjourney. Vous les voulez en plus grandes ? Elles seront disponibles sur le serveur Discord ! (voyez plus bas pour rejoindre notre serveur franchement cosy)
  • Au-delà de ce cadre, tout, ou presque, est permis. L’érotisme, le gore, les sujets difficiles, sont acceptés, dans la limite du raisonnable, et, surtout, si cela sert la narration !
  • Cette fois, plus de nouvelles à chute, nous voulons des incipits in medias res !
  • Vous respecterez les genres dits « de l’imaginaire » (science-fiction, fantasy, fantastique, horreur). Cette fois-ci, contrairement au premier concours (celui du printemps), nous vous guidons un peu plus, avec quatre sous-thèmes estivaux. Consultez la Carte des Genres ! Vous trouverez quatre thématiques, qui correspondent à un ou deux genres. Vous pouvez cumuler les catégories (par exemple écrire une nouvelle qui associe Un été bien cruel à Du soleil et des larmes).
  • Le recueil sera co-édité, et inclus dans les collections La mana de nos rêves et Des fées en néons holographiques des Éditions Lézard des Mots, et dans la Collection Pégasus de JS Éditions. À ce titre, il est nécessaire que votre texte respecte les lignes éditoriales des deux co-éditions (découvrez-les sur nos sites !) et celles des trois collections concernées (là encore, allez voir !).
  • Des nouvelles de 8000 mots minimum, pas de maximum, mais restez bien sûr dans l’ordre de grandeur de la nouvelle. ATTENTION : nous parlons bien de mots, pas de signes 😉 ça s’est déjà vu…
  • Naturellement – et il nous paraissait non nécessaire de le préciser, mais bon, l’expérience du premier concours a montré le contraire… – seuls les textes INÉDITS et NON PLAGIÉS pourront concourir. Foi de dragon, c’est bien un prétexte à rôtir un·e auteurice sur le bûcher à endives !! 🔥
  • Une petite pensée, pas vraiment une contrainte, supplémentaire, pour nos chères Dracosouris de Compét’ qui ont déjà travaillé si dur pour le Printemps… Vous avez envie de développer le même monde que celui de votre nouvelle du Printemps ? Faites, faites, c’est très encouragé !
  • Vous livrerez vos textes au maximum le 01/04/2023 à minuit. Pour ce faire, vous écrirez conjointement à editions@lezarddesmots.fr et à manuscrits@jseditions.fr. Formats acceptés : .pdf, .docx. Préférez le .docx si possible !
  • Âge minimum de participation : il faudrait être majeur·e

Carte des Genres

Romance inclusive en SFFF : Du soleil et des larmes

Bienvenue au Wokistan !

Ça vous dirait d’écrire de la littérature de plage pas comme les autres ? Nous cherchons ici des situations idylliques, du chill et de l’utopie, qui montrent une réflexion poussée sur l’inclusivité en Science-Fiction, Fantasy et Fantastique. Nous avons ici retiré l’Horreur, pour laisser plus de place aux valeurs positives. On veut sourire. On veut pleurer (de joie).

N’hésitez pas à explorer des romances MOGAI et, de grâce, sortez des normes cisgenrées monogames traditionnelles. Polyamour, homosexualité, transidentité, relations interespèces (en fantasy, c’est permis !! entre espèces humanoïdes, d’accord ?), platoniques, non centrées sur la sacrosainte PIV, ace… lâchez-vous. Comme c’est précisé plus haut, l’érotisme est accepté sans problème.

Oserons-nous un “venez comme vous êtes” ?

Science-Fiction ou science fantasy : L'été d'une exoplanète

Vous le savez, l’été dans l’hémisphère Nord correspond à l’hiver au Sud. Même que certaines contrées terrestres ont plus de quatre saisons, ou présentent des différences de climat ! Et ça donnerait quoi, sur une exoplanète ?
Découverte d’une planète, hostile ou non, terraformation, installation d’une espèce hors de sa planète-mère, réflexions sur les changements climatiques… voilà ce que vous pourriez mettre en œuvre ici !

Fantastique et dystopie : Mirages d'un avenir f(l)ou

Dans les grandes capitales européennes, le changement climatique est acté. Ça y est. Nous sommes dans un avenir tout proche, mais les mutations écosociétales ont déjà commencé.

Cet été-là, quand le bitume fond, quand l’air tremble à cause de la chaleur, de mystérieux évènements se produisent. Appelés mirages, ils provoquent l’inquiétude de la population, et parfois, sa curiosité.

Fantasy et/ou horreur : Un été bien cruel

Une puissance inconnue s’est emparée de l’été et de ses valeurs positives, les tordant jusqu’à en faire la source de sa puissance et de ses ambitions.
Consumant la terre, consumant les âmes et les vies, elle s’est installée quelque part, entraînant des troubles politiques et précipitant des destins.
Nous cherchons particulièrement de la high fantasy, et de l’heroic fantasy. Le feu devrait être de la partie, ainsi qu’une lecture altérée de la symbolique de l’été.

Et quel devenir pour vos textes ?

  • Ils seront évalués par un jury, constitué par les deux Maisons d’Édition.
  • À l’issue de ce processus d’évaluation, cinq nouvelles seront éditées dans un recueil.
  • Les personnes nominées pour la qualité de leur texte recevront une gratification. De notre côté, nous sommes dans la période de montage du projet, et nous réfléchissons encore à la gratification que nous pourrons offrir. Il s’agira soit de prix d’une valeur de 40 à 100 € par personne nominée, en fonction des capacités de notre trésorerie, soit d’exemplaires gratuits, soit de droits d’auteur·ice versés en fonction des ventes. Si vous êtes déjà auteur·ice, autoédité·e, et que vous avez à votre disposition une structure légale qui permet une facturation, nous nous ferons un plaisir de vous rémunérer par ce biais 🙂
  • Lézard des Mots désignera, parmi les cinq personnes nominées à l’édition de leur nouvelle (ou peut-être, exceptionnellement, en plus), une personne qui se verra offrir un accompagnement auctorial complet en vue d’une publication. Pour espérer recevoir ce prix exceptionnel, il faudra que votre nouvelle puisse être développée en roman, c’est-à-dire qu’on sente les germes, que dis-je, les prémisses, de tout un lore à déployer et à faire croître !

Mais dis, Ed, y'a pas comme baleine sous gravillon, là ?

Par rapport à… AH !

Parce qu’on a fait un concours du printemps, et maintenant un concours de l’été ? Bien sûr qu’il y a anguille sous roche, baleine sous gravillon, botte de foin sur épingle, dragon sur la montagne, et tortue sous Disque Monde !

Oui, nous prévoyons bel et bien, puisque l’appel du printemps a bien été entendu, de poursuivre sur une année entière ces concours de nouvelles. Il paraîtrait même qu’en automne… ahlàlà, j’ai si hâte de vous en parler, et plein d’espoirs à partager !

Sortiront donc cette année non pas un mais QUATRE recueils de nouvelles, chacun dédié à une saison. Et à la fin de l’année, peut-être même que nous tenterons de produire un ouvrage qui fera une rétrospective de ce grand évènement fondateur !

Visitez l'extraordinaire Vallée des Mots

Un serveur Discord, habitat des dragons et dracènes de ces pages
Discord

Un serveur Discord est disponible, avec un espace d’échange pour les auteur·ice·s ! Plein de personnes sont déjà arrivées avec le concours du printemps, et se sont installées pour longtemps. Franchement, on est vraiment très bien dans la Vallée des Mots. Les images d’ambiance de la Carte des Genres, ci-dessus, seront déposées là-bas en grand format !

Ces images sont générées par l’IA Midjourney. Utilisez-la précautionneusement pour ne pas flouer les artistes graphiques.

Bonne chance et bonne écriture à toustes !

Ed, le Bibliovore, de Lézard des Mots

Visitez l'extraordinaire Vallée des Mots

Un serveur Discord, habitat des dragons et dracènes de ces pages
Discord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *